Dracula Technologies ou la lumière comme source d’énergie


Logo Dracula Technologies

Plus de 50 Milliards d’objets connectés sont attendus en 2020. Gourmands en énergie du fait de leurs applications multiples, ces dispositifs devenus indispensables à notre quotidien confrontent très souvent leurs utilisateurs à leur manque d’autonomie. Si l’autonomie semble s’améliorer avec les avancées technologiques, cela ne suffit pas toujours pour les industriels. Face à cette problématique, Dracula Technologies a développé LAYER®, une technologie basée sur la captation de la lumière ambiante pour la restituer sous forme d’énergie.

La plupart des entreprises s’interrogent sur le potentiel des objets connectés mais peu sur l’alimentation énergétique de ces derniers. L’objectif de la start-up, créée en 2012, est donc de permettre aux marques et aux constructeurs d’apporter à leurs produits l’autonomie énergétique nécessaire aux usages de leurs clients.

Une innovation de rupture pour s’affranchir des problématiques d’alimentation énergétique

Face aux enjeux de la transition énergétique et la croissance exponentielle du nombre d’objets connectés, LAYER® garantit un usage augmenté de ces dispositifs, en dépassant la contrainte énergétique, et simplifie leur approvisionnement en énergie. La technologie offre également de nouvelles possibilités de customisation avec des applications dans l’industrie, la domotique (smart home) et le packaging.

Conçue sur-mesure, la solution LAYER® s’adapte à tout type de support, sans dénaturer la fonction initiale des produits sur lesquels elle vient se greffer. Ultra-léger et flexible, le dispositif offre une capacité d’intégration forte et un remplacement aisé. Sa production eco-friendly, qui nécessite peu de matière et repose sur des composants organiques courants et majoritairement recyclables, ajoute un atout à cette technologie. Une réponse écologique à une problématique énergétique !

Un procédé innovant
DT-LAYER

Le savoir-faire de Dracula Technologies résulte de la synergie entre la société ARDEJE (société mère de la start-up), spécialiste de la technologie d’impression jet d’encre, d’un comité scientifique composé d’académiques (CNRS, IMN, IMS Bordeaux) et d’industriels. Cette synergie a conduit au dépôt de brevets, en 2014, concernant un procédé de fabrication de cellules solaires photovoltaïques organiques (OPV) par impression numérique capable de capter la lumière, en outdoor mais aussi en indoor.

Ce procédé consiste à déposer de minces couches d’encre fonctionnelle sur un film plastique souple. L’empilement des différentes couches sur un substrat flexible, en particulier la couche conductrice, permet au dispositif de produire un courant capable d’alimenter des objets connectés.

Une technologie reconnue

Grâce à LAYER®, Dracula Technologies s’est démarquée lors du Start-Up Challenge ASD DAYS 2017. Son innovation lui a ainsi permis de décrocher la première place, lors de ce rendez-vous international dédié à l’aéronautique, le Spatial, la Défense, la Sécurité et les drones, qui s’est tenu les 11 et 12 octobre 2017.

Elle a surtout été sélectionnée, parmi des milliers de dossiers, par le jury de Hello Tomorrow Challenge, concours international dédié aux start-up « deep tech ». Grand gagnant de la catégorie « Energy transition », la start-up drômoise a présenté sa technologie lors du « Hello Tomorrow Global Summit », qui a eu lieu les 26 et 27 octobre dernier. Ce concours mondial fédère les projets scientifiques et technologiques les plus innovants en matière de solutions à fort impact durable pour l’humanité.

Une deuxième levée de fonds pour passer à l’industrialisation

Début 2017, Dracula Technologies a bouclé un premier tour de financement de 1,8 millions d’euros, auprès de Finance & Technologie notamment. Ces fonds lui ont permis de poursuivre le développement de LAYER® et de renforcer ses équipes.

« LAYER® a déjà fait l’objet de plusieurs POC. Nous souhaitons désormais produire des petites séries industrielles. C’est pourquoi nous démarrons un nouveau tour de table, avec pour objectif de rassembler 3,5 à 4 millions d’euros« , indique Brice Cruchon, CEO de Dracula Technologies.

Ces fonds leur permettront de construire une usine en France, afin d’y déployer une ligne de production et toute la chaîne logistique associée. L’intensification de leurs actions à l’international est également un de leur projet. En effet, la start-up possède déjà un bureau aux Etats-Unis, où ses solutions reçoivent d’ores-et-déjà un excellent accueil.

Un accompagnement régulier de Finance & Technologie

Depuis sa participation aux Funding Meetings de Techinnov 2016 et une rencontre avec nos membres, Dracula Technologies bénéficie d’un accompagnement régulier de la part de Business Angels de Finance & Technologie. Leur expertise et leur expérience constituent une aide précieuse pour le développement de la start-up.

Aussi présente à l’édition 2017, Dracula Techonologies participera a Techinnov 2018, le 08 février. Ce sera l’occasion de découvrir sur place cette technologie ainsi que l’équipe dynamique qui continue de s’étoffer au fil des mois.