Innovation et collaboration au rendez-vous de Techinnov 2017 !


Le 23 février dernier se tenait à Paris-Orly Techinnov, une manifestation organisée par la CCI Essonne et dédiée à l’innovation. Cette 11ème édition a été un succès et met la barre encore plus haute pour l’année prochaine !

Techinnov illustre non seulement le dynamisme de l’innovation en France, mais aussi la tendance qui semble prendre de l’ampleur vers une meilleure collaboration entre grands donneurs d’ordres et entreprises innovantes ; cela est plutôt réjouissant et rassurant.

Techinnov n’est pas un évènement comme les autres et tire son originalité et son intérêt de son modèle d’organisation : rendez-vous qualifiés et complémentarité des conventions.

Techinnov fonctionne sur la base de rendez-vous qualifiés par les intéressés et planifiés tout au long de la journée. On ne se rend pas à Techinnov comme à d’autres salons ou conférences sur simple inscription ; on va à Techinnov uniquement parce qu’on a un planning de rencontres organisées avec des interlocuteurs choisis et eux-mêmes intéressés pour vous rencontrer.

Ça fonctionne bien et c’est très efficace ; les chiffres sont là pour le montrer. L’édition 2017 a rassemblé plus de 1 700 personnes de 900 organisations différentes – start-up (190), laboratoires de recherche, grands groupes (170), PME (400), investisseurs (52), collectivités et territoires (10) … – sur les 15 000 m2 réservés à l’événement (deux étages à Orly Sud, à peine suffisants pour accueillir tout ce monde).

Au total 10 000 rendez-vous ont été traités dans la journée pour les 900 structures, soit une moyenne de 12 rendez-vous par structure. Autant dire que tous les recoins disponibles sont dédiés à ces échanges et malgré cela certaines demandes de rendez-vous n’ont pu être satisfaites faute de temps et de place ; c’est impressionnant et vivifiant !

L’autre particularité fort intéressante de Techinnov tient à la complémentarité des différentes conventions et villages thématiques réunis par l’évènement ; 3 conventions : Financement, pour les rencontres entre start-up et financeurs de l’innovation, Affaires pour les échanges avec les grands donneurs d’ordres (la moitié du CAC 40 était présente) et porteurs de projets, R&D, et 5 villages Innovation, Compétitivité, Ressources Humaines,…

Ces conventions sont "perméables" ; le porteur d’un projet innovant profitera ainsi d’une même journée et d’un même lieu pour planifier un rendez-vous avec un industriel intéressé par son innovation, rencontrer des fonds d’investissement ou réseaux de BA pour discuter financement, un labo de recherche pour échanger sur des travaux amont, une SATT pour étudier le transfert d’une technologie… accroissant ainsi l’efficacité de sa journée.

La convention Financement organisée par l’association Finance & Technologie, a présenté 27 start-up sur plus de 160 candidates. La qualité de la sélection et de l’organisation se traduit en efficacité, puisque, selon les résultats des années précédentes, 25% des start-up retenues trouvent le financement attendu dans les 6 mois qui suivent leurs rendez-vous, contre 10% en moyenne.

Une nouveauté cette année, le "Start-up Challenge" qui a permis à 26 autres start-up et PME sélectionnées et coachées de faire des présentations flash de leurs offres et ainsi de se faire connaître auprès de grands industriels et donneurs d’ordres, selon 3 catégories: l’Internet des objets, la transition énergétique et la mobilité.

Différents prix remis par les sponsors de l’événement ont récompensé les start-up ayant été sollicitées le plus grand nombre de fois pour des rendez-vous. Parmi les lauréates on peut citer Viibe pour sa solution de communication collaborative dédiée à la résolution d'incidents (prix de la convention Financement), Aerial Coboticus ("coup de cœur" des grands donneurs d’ordres) conçoit et fabrique des drones de télémanipulation équipés de robots, les sympathiques remorques électriques pour vélos de K-Ryole (prix de la catégorie "mobilité"), les solution de reconnaissance de l’environnement et de guidage destinées aux malvoyants de Panda (catégorie "Internet des objets").

Merci aux organisateurs et à l’année prochaine donc pour la 12ème édition… sous réserve de financements disponibles ; cela ne semble pas bien simple et pourtant Techinnov, qui ne cesse de prendre de l’ampleur, est un rouage important du développement de l’innovation en France.